Version PDF

Profession

20 déc 2021

Mort périnatale : un livre sur la réalité du métier de sage-femme

Laura BOURGAULT
Mort périnatale : un livre sur la réalité du métier de sage-femme

Accueillir la mort, l’accompagner dans des murs et dans des mains censés offrir la vie : voici une réalité de la maïeutique allant à l’encontre de « la figure enchantée de la maternité ». Vous éprouvez parfois le besoin d’être soutenu(e)s dans ces suivis particuliers ? Plongez dans le livre « Un si beau métier. Les professionnels de la naissance au risque de la mort périnatale », de Claudine Schalck qui nous donne notamment des clés pour humaniser le décès via la parole et les rituels.

L’ouvrage « Un si beau métier. Les professionnels de la naissance au risque de la mort périnatale » est le fruit de méticuleux et nombreux entretiens menés auprès des professionnels de la maternité (sages-femmes, maïeuticiens et gynécologues-obstétricien-ne-s) par la sage-femme et psychologue Claudine Schalck. Quelques-unes des questions abordées : « Comment rompre avec cette figure enchantée de la maternité et de la mise au monde ? » « Comment soutenir la confrontation à la mort au moment de cet acte si intensément chargé affectivement, souvent attendu et anticipé avec bonheur, celui de la mise au monde ? » « À quelles ressources, mobilisées ou construites, font-ils appel pour se maintenir au travail et affronter l’effraction de la mort dans l’exercice de la mise au monde ? » Pour y répondre de la façon la plus juste possible, Claudine Schalck repositionne le rôle de la sage-femme ou du maïeuticien : celui d’accompagner les parents « ‘désenfantés’ exposés aux douloureuses répercussions du deuil périnatal sur leur santé mentale ». Tout en rappelant que « les soignants ne sont pas épargnés », qu’il s’agisse d’interruption médicale de grossesse (IMG), de mort in utero, de mort per partum ou de mort néonatale. Quid du besoin de reconnaissance ? En six chapitres, Claudine Schalk entre dans le détail des scènes de la naissance, de la perception de la mort périnatale, de la formation des professionnels lors de ces circonstances , de l’épreuve des interruptions médicales de grossesse.  Dans ces pages, l’autrice aborde aussi franchement les notions de « recherche récurrente d’une cause », des « circonstances aggravantes », de « besoin de reconnaissance » des professionnels, surtout quand les questions « de l’erreur, de la faute ou d’un dysfonctionnement » ou quand « la peur au travail » prennent beaucoup de place. Aller plus loin : « LE DEUIL PÉRINATAL. Du postnatal à la grossesse d'après. Guide d'intervention pour les sages-femmes et les professionnels de santé », Claudine Schalck, Editions Harmattan, 4 septembre 2020 – 94 pages - 12,00 € version papier – 8,99 € version numérique. Ce livre décrypte notamment les différentes phases du deuil périnatal, processus loin d’être linéaire comme le rappelle l’autrice. Claudine Schalck qui fait aussi le point sur « la clinique post-natale », sur « le récit psycho-émotionnel », sur les ressources pour « incarner la perte », l’écoute et le soutien de la femme, du couple, des proches par la parole et l’humanité. Zoom aussi sur l’ambivalence perçue lors de la seconde grossesse, son suivi de routine mais particulier, avec tout ce que cette nouvelle étape peut générer d’anxiété, de difficultés d’investissement et d’attachement. Claudine Schalck donne à ce niveau des conseils pour « aider la mère et les parents à identifier les spécificités du vécu de cette grossesse » et « faire de la place à la rêverie maternelle ou parentale » avec notamment l’importance des temps d’échange.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité