septembre turqoise

publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Obstétrique

Publié le 02 aoû 2022Lecture 2 min

Troubles hypertensifs de la grossesse et pronostic CV ultérieur, attention aux facteurs de risque classiques !

Robert HAÏT, Saint-Germain-en-Laye
Troubles hypertensifs de la grossesse et pronostic CV ultérieur, attention aux facteurs de risque classiques !

Les troubles hypertensifs de la grossesse, dont font partie l’hypertension artérielle (HTA) gravidique et la prééclampsie, sont associés à une augmentation du risque de survenue ultérieure d’une maladie cardiovasculaire (CV).

Stuart et coll. ont tenté : 1-d’évaluer la relation entre les troubles tensionnels liés à la grossesse et la survenue à long terme d’une maladie CV ; 2-de déterminer dans quelle proportion cette association était liée à la présence de facteurs classiques de risque (FDR) CV. Dans le but de dépister la survenue d’une éventuelle maladie CV, les participantes incluses dans la 2e étude américaine des infirmières (Nurses’ Health Study II) qui avaient eu des enfants (n= 60 379) ont été suivies depuis la naissance de leur premier bébé jusqu’en 2017. La relation entre les troubles hypertensifs de la grossesse et la survenue d’une maladie CV a été estimée par les modèles de risques proportionnels de Cox ajustés en fonction de la présence de facteurs potentiellement confondants à savoir : indice de masse corporelle avant la grossesse, tabagisme, antécédents familiaux de maladie CV. Les femmes qui avaient présenté des troubles hypertensifs lors de leur première grossesse avaient un risque de maladie CV de 63 % plus élevé que celui des femmes qui étaient restées normotendues lors de leur grossesse. Davantage de risque en cas de prééclampsie Dans 64 % des cas, cette augmentation du risque de maladie CV était la conséquence de la présence de FDR CV classiques. L’augmentation du risque de survenue d’une maladie CV était plus importante en cas d’antécédent de prééclampsie (hazard ratio [HR] 1,72; intervalle de confiance [IC] 95 % : 1,42 à 2,10) qu’en cas d’HTA gravidique (HR 1,41; IC 95% : 1,03 à 1,93). En cas d’antécédents de prééclampsie la présence de FDR CV classiques rendait compte de 57 % (p < 0,0001) de l’augmentation du taux des maladies CV ; tandis qu’elle rendait compte de 84 % de cette augmentation, en cas d’HTA gravidique (p < 0,0001). En conclusion, après une grossesse compliquée de troubles hypertensifs, l’apparition de FDR CV explique 84 % du risque de survenue d’une maladie CV conféré par une HTA gravidique et 57 % du risque conféré par une prééclampsie. Ainsi, au décours de grossesses compliquées de désordres tensionnels, il est important, dans un but préventif, de dépister systématiquement les FDR CV classiques : HTA, hypercholestérolémie, surcharge pondérale/obésité et diabète de type 2.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité

Vidéo sur le même thème

publicité