Version PDF

Obstétrique

Publié le 16 avr 2021Lecture 2 min

Risque d’HTA multiplié par 6 après une pré-éclampsie

Catherine VICARIOT, Meung-sur-Loire
Risque d’HTA multiplié par 6 après une pré-éclampsie

La pathologie hypertensive de la grossesse (PHG) — hypertension gravidique, pré-éclampsie, éclampsie, HELLP syndrome — concerne environ 10 % des grossesses, et augmente à long terme le risque cardiovasculaire des mères.

L'augmentation de ce risque est principalement liée au développement d'une hypertension artérielle essentielle à la suite de l'épisode hypertensif gravidique. Ce risque augmente avec le nombre de grossesses affectées. Des études montrent que l'accroissement du risque cardiovasculaire peut exister dès les premiers mois du post-partum. Une revue systématique a inclus 15 études : 14 études de cohorte et une étude cas-témoin, avec un suivi post-partum de 2 à 24 mois. Quatre de ces études avaient aussi inclus des femmes atteintes d'une HTA chronique préexistant à la grossesse. Les femmes atteintes de PHG avaient plus souvent un IMC et un âge plus élevés. L’augmentation du risque est précoce Au total,1 646 femmes atteintes d'une PHG ont été comparées à 6 395 femmes indemnes de PHG ; 468/1 646 (28,4 %) des femmes atteintes d'une PHG et 584/6 395 (9,1 %) des femmes témoins ont développé une HTA dans les deux premières années après l'accouchement : Odds ratio OR = 6,28 (intervalle de confiance à 95 % IC 4,18-9,43). Cette augmentation du risque est précoce : OR = 18,33 (IC 1,35-249,48) à 6 mois. De manière encore plus nette, les femmes atteintes d'une pré-éclampsie ont une augmentation du risque d'HTA dans les deux premières années après l'accouchement : OR = 7,49 (IC 4,58-12,26). Cette augmentation du risque est également précoce : OR = 57,08 (IC 11,00-296,07) à 6 mois. Dans l'analyse en sous-groupes, après exclusion des femmes chez qui une hypertension artérielle antérieure à la grossesse était connue, l'augmentation du risque d'HTA dans les deux premières années chez les femmes atteintes d'une PHG vs les femmes indemnes reste élevée, OR = 5,75 (IC 3,95-8,44), et précoce, OR = 13,39 (IC 1,27-141,04) à 6 mois. Et dans ces sous-groupes, les femmes atteintes d'une pré-éclampsie ont une augmentation du risque d'HTA dans les deux premières années après l'accouchement : OR = 6,83 (IC 4,25-10,96), et cette augmentation est précoce : OR = 43,95 (IC 5,72-338,04) à 6 mois. Ces résultats confirment la nécessité d'une prise en charge cardiovasculaire précoce des femmes qui ont été atteintes d'une pathologie hypertensive de la grossesse.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité
publicité